Menu Fermer

Installer une chaudière à condensation

De toutes les alternatives en termes de système de chauffage moderne, la chaudière à condensation s’affiche parmi les plus performantes émises sur le marché actuellement. Dans un monde où les maisons courent vers la réduction au maximum de la consommation d’énergie, la chaudière à condensation a une place privilégiée grâce à son rendement qui va au-delà des 100 %. Si vous avez décidé de vous munir de ce genre de système de chauffage, sachez qu’il y a quelques points essentiels sur lesquels vous ne devez pas faire l’impasse.

Chaudière à condensation : ce qui fait la différence

L’on pourrait se demander effectivement, quelle serait la réelle différence entre une chaudière à gaz classique et une autre qui est à condensation. Il existe au moins deux différences importantes entre ces deux systèmes. Pour commencer, et c’est le plus intéressant des deux, c’est le fait que la chaudière à condensation permet de réduire la consommation d’une maison jusqu’à 30 % selon les modèles. Le principe c’est que ce système de chauffage récupère la chaleur contenue dans les vapeurs d’eau issues de la combustion et l’utilise pour réchauffer l’eau qui revient des radiateurs. L’efficacité de ce système se retrouve directement dans son propre rendement qui peut aller jusqu’à 110 %, défiant ainsi tous les autres systèmes sur le marché.

Comment installer cette chaudière nouvelle génération ?

Il y a quelques points essentiels à prendre en compte avant d’entamer l’installation d’une chaudière à condensation. Pour commencer, il faut impérativement que vous ayez un circuit de chauffage central qui est déjà en place et auquel la chaudière vient s’intégrer en prenant la place de votre ancienne chaudière. Dans le cas contraire, il va vous falloir procéder par l’installation du dit circuit en plus de la chaudière à condensation. La chaudière à condensation ne demande pas d’aménagement particulier qui risque de vous coûter un bras. Cette chaudière peut se poser sans encombre au sol ou sur le mur. Cette dernière option demandant un peu plus d’expertise, il serait plus judicieux de faire appel à un professionnel pour éviter d’éventuels dysfonctionnements ou au pire accident.

Choix pour l’alimentation

Pour l’alimentation en gaz, vous pouvez procéder comme avec votre ancienne chaudière à gaz. Si c’est votre premier système de chauffage qui marche au gaz, vous avez le choix entre vous raccorder au réseau de distribution ou bien avoir une citerne à gaz individuelle pour votre chaudière.

Évacuation des condensats

L’eau issue de la condensation ne sert plus à rien, il faut l’évacuer en dehors de l’installation et du système. Pour ce faire, vous aurez besoin de tuyauterie qui résiste à la corrosion que cette eau acide peut occasionner. Il est préférable d’opter pour un conduit en PVC si vous ne voulez pas utiliser de neutralisateurs de condensats.

Pourquoi recourir aux services d’un professionnel

L’installation d’une chaudière à condensation n’a rien de vraiment compliquée en soi. C’est une entreprise qui est à la portée de toute personne douée de bon sens et d’un peu d’esprit de bricolage. Seulement, la législation veut que cette installation soit faite par un professionnel pour que vous soyez couvert par l’assurance en cas de pépins désastreux.