Menu Fermer

comment fabriquer son panneau solaire

Vous ne rêvez pas, il est possible de construire soi-même son propre panneau solaire. Contrairement aux idées reçues, entreprendre un tel projet est tout à fait faisable à partir du moment où vous possédez l’équipement nécessaire et une bonne capacité d’assimilation. Malgré l’opinion publique et les clichés, la fabrication de ces dispositifs peut vous revenir nettement moins cher que d’en commander un auprès de magasins spécialisés. Avec l’abondance de rayons lumineux produits par l’astre solaire, cette entreprise est très certainement rentable. Transformer l’énergie émise par le soleil en électricité, ce sera votre challenge.

L’assemblage des différentes pièces composantes du dispositif

Afin de réaliser en bonne et due forme cette étape, il faudra se munir de quelques outils comme une colle, une vis, une batterie, une planche fine, une soudure, un régulateur et bien entendu les fameuses cellules photovoltaïques. À noter que les planches ne doivent surtout pas être conductibles. En magasin de bricolage ou sur des sites spécialisés, vous pourrez aisément des cellules. Avec un taux d’ensoleillement moyen, vous pouvez obtenir jusqu’à Wc/m2 de puissance électrique. Veillez à vérifier si les cellules sont recouvertes de cire. Si c’est le cas, de l’eau chaude suffira à vous en débarrasser.

En plaçant ces dernières les planches, vous devez assurer l’alignement et effectuer l’opération de façon minutieuse. En effet, ce type de dispositif est très fragile et vulnérable. À présent, il vous faudra brancher les câbles de connexion. Si vous regardez la disposition des cellules, vous remarqueriez que plusieurs lignes parallèles sont exposées. À placer dans le dos, vous devez souder les câbles avec les cellules. Vous aurez alors besoin de stylo flux et de soudure en argent. Prochainement, des câbles de bus devront être soudés à l’extrémité de chaque ranger de câble de connexion.

La mise en œuvre du coffre d’installation des panneaux

La taille de ces coffres devra dépasser de quelques centimètres celle des panneaux. Dans cette perspective, les panneaux seront facilement imbriqués à l’intérieur de ces structures. Techniquement, vous allez découper une planche de façon à obtenir des pièces identiques pour l’assemblage. Sur les côtes, 3 x 6 cm devront largement suffire. Grâce à une vis, les côtés seront assemblés. Généralement, huit vices suffisent à l’installation. Toutefois, il faudra prendre en compte la longueur du coffre pour avoir une meilleure idée. Selon vos goûts, il est possible de personnaliser le coffre. En utilisant des coloris et des teintes variés, c’est le moment de révéler votre âme d’artiste.

Sinon, vous avez la possibilité d’imprimer quelques autocollants aux motifs originaux pour parfaire la déco. À part l’aspect esthétique, la peinture est un élément essentiel qui garantit la durabilité de l’installation. Face aux assauts de la météo, ces couvertures feront offices de barrière de protection. Dorénavant, il faudra creuser une petite fente pour laisser sortir le bout des câbles de bus. Il est maintenant temps de brancher le tout. Les câbles seront raccordés à un régulateur et ce dernier sera branché à une batterie. Si l’envie vous prend, vous incorporez une résistance au circuit.